ACTUALITES

Ces parents qui « pètent les plombs »


Quand on parle de « Burn-out » on pense généralement à un problème professionnel mais on passe trop souvent sous silence le « burn-out parental ».

Notre société met les jeunes parents sous pression : offrir de plus en plus de choses aux enfants alors que le plus souvent les deux parents travaillent et ont beaucoup moins de disponibilité que leurs propres parents à leur âge.

L’enfer n’est pas loin : travaux domestiques, gérer les besoins des enfants avec leurs âges respectifs, courir à droite, courir à gauche, les emmener chez le médecin, aux cours de judo, de danse, de foot, de musique et j’en passe. Faire les devoirs avec eux, gérer leurs loisirs, assistance scolaire pour les plus faibles…. Les ressources temporelles et pécuniaires ne suffisent souvent pas. La maman fait du 200 % et le papa ne gère plus son propre régime de travail : désillusion, peine à assumer, frustrations, peur de prendre davantage de responsabilités…

La tension monte dans le couple, les reproches mutuels fusent, les menaces sont à peine voilées, les reproches deviennent journaliers, le respect de l’autre s’étiole, une violence verbale s’installe, on frise le point de non retour, ça sent le roussi ! Epuisement physique et psychologique.

Le couple qui se voulait épanoui se fait la tête, même les parents se distancient de leurs enfants, d’où culpabilisation, prise de bec avec les rejetons « qu’on aime pourtant par-dessus tout » ! Dans les cas extrêmes, risque de maltraitance…

Trop fatigués, les parents n’ont plus d’énergie à investir dans leur relation de couple. On prête moins d’attention à ce que disent les enfants, à leur attente légitime, à leur éducation. On se limite aux tâches basiques : faire à manger les vêtir, les amener à l’école, les laver, les coucher, rien de plus….

Dans la vie professionnelle, on peut éventuellement changer d’orientation, d’activité, de poste…..pas dans la famille ! Certains parents pensent que la fuite serait la solution, pourquoi pas le suicide !!! GRAVE ! Cette situation qui frise la catastrophe ne peut pas attendre. Il faut y faire face sans atermoiements.

On est dépassé par les événements car l’idéal de parentalité – qu’on tient peut-être de ses propres parents ou au contraire qu’on n’a jamais connu – est fortement mis à mal.

Trop de parents n’arrivent pas à comprendre – et encore moins à gérer - les émotions ressenties, à les exprimer – de préférence autour d’une table de négociations et dans le calme. Les émotions des enfants ne sont pas comprises non plus et la réponse de ce fait inadéquate. Attention de ne pas utiliser des modes d’éducation d’un autre âge (« de mon temps…. ») en imposant un contrôle trop strict. Si les enfants commettent un impair, les parents se sentent trahis et réagissent – ou pas du tout – au quart de tour et de manière disproportionnée.

Vouloir trop bien faire en ayant beaucoup moins de disponibilité qu’il y a trente ans ou plus est un leurre total.

La solution à mes yeux : beaucoup d’amour avec néanmoins une dose équilibrée de juste fermeté car les enfants ont un besoin vital d’être cadrés par des parents qui sont sur la « même longueur d’ondes ». Aussi faut-il que les enfants perçoivent que leurs parents s’aiment et parlent d’une même voix.

« Charité bien ordonnée commence par soi-même ». Le couple est la base, le pilier central de l’édifice « famille ». Si le pilier se fissure, la sonnette d’alarme est tirée, il y a urgence….

Si les mots-clés suivants vous parlent :

Epuisement, crises de nerfs, accès de colère, méfiance extrême, haine, perte de confiance en soi, dévalorisation totale, ras-le-bol, trop-plein d’idées noires, procrastination, saturation en tout, impression d’être au fond du trou, d’avoir des obstacles insurmontables devant soi, de ne plus pouvoir dialoguer….

….n’attendez plus, REAGISSEZ, prenez rendez-vous, je peux vous aider avant qu’il ne soit trop tard.

 

Besoin d'aide ? N'hésitez pas à me contacter au

026 / 913 88 88

ou par mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


Pierre SEYDOUX     Embarassé


 

 






 

Retrouver la sérénité

sérénité

Suite à un choc moral, une séparation, un deuil, un drame, vous aimeriez retrouver votre tranquillité d’esprit, réapprendre à vivre, remonter la pente, voir plus clair en vous…   


Lire la suite...

 

Vous accompagner sur les chemins de la vie

chemin de la vie



Chaque phase de la vie : la grossesse, la naissance, l’enfance, l’adolescence, la ménopause, l’âge mûr, la vieillesse ont leur cortège de maladies et de troubles émotionnels associés à ces étapes.

  

Lire la suite...

 

Faire face à la maladie

solitude

Prévenir : « Prévenir vaut mieux que guérir, dit le dicton » et cela se vérifie particulièrement bien dans le domaine de la santé !





Lire la suite...