Cette thérapeutique utilise les Huiles Essentielles (H.E.). Une H. E. est tirée d’une plante dite aromatique. Celle-ci contient des molécules aromatiques ou odorantes dans un ou plusieurs de ses organes reproducteurs : feuilles, fleurs, fruits, graines, écorces.

 

Ces substances aromatiques, à la composition souvent très complexe, sont obtenues à partir d’un très grand nombre de plantes, par distillation, expression, macération, etc.

 

En médecine, il est indispensable d’utiliser des H.E. dont l’espèce botanique, l’organe producteur et la spécificité biochimique sont exactement définis.

 

On peut soi-même, en ayant une certaine connaissance des H.E. soigner quelques petits maux quotidiens. Mais seul l’aromathérapeute diplômé est habilité à prescrire certains traitements pour des maladies importantes, en fonction de chaque patient.

 

Les H. E. sont une association complexe de substances aux multiples propriétés que la nature a élaborées patiemment avec toute la perfection et la beauté naturelle dont elle est capable pour servir à l’action thérapeutique.

 

Judicieusement  associées et bien dosées, les H. E. contribuent à l’efficacité véritable des mélanges dans la composition desquels elles entrent.

 

Associées à des huiles végétales, elles forment des complexes  qui régénèrent la peau, la revitalisent et permettent une action plus « douce » que par la forme orale.

 

Les H. E. se prennent pures ou diluées dans un solvant spécial appelé « dispersant ». Sous forme aussi de suppositoires, ovules vaginaux, crèmes ou lotions.


Toujours avoir à portée de main une huile végétale (ex. tournesol ou amande douce), afin de pouvoir réagir immédiatement dans les cas suivants :

 

-          Une inflammation aiguë de la peau provoquée par une utilisation inadéquate ou abusive d’une H.E.

-          Si une H.E. pénètre dans l’œil : tamponner la surface de l’œil au moyen d’un tampon imbibé de l’huile végétale. EN AUCUN CAS, laver avec de l’eau, ce qui aggraverait la situation. Si nécessaire, faire un contrôle rapidement chez un médecin spécialiste des yeux !

-          En cas d’ingestion accidentelle d’H.E., boire ou faire boire plusieurs cuillères à soupe d’huile végétale. Essayer de vomir ou de faire vomir. Faire appel au médecin de garde !

Attention ! Certaines H.E. sont toxiques et demandent vraiment le conseil éclairé du praticien chevronné !

Les indications thérapeutiques des Huiles Essentielles sont nombreuses, exemples :

-          Régulation du système neuro-végétatif : angoisse, anxiété, fatigue
           nerveuse, surmenage, insomnie, céphalées, migraines, dépression…

-          Infections : bactériennes, virales, fongiques, herpès, abcès, parasites…

-          Anti-inflammatoires, douleurs rhumatismales, arthrose, ostéoporose,
           consolidation de fractures, lumbagos, sciatique, « tennis-elbow »,
           crampes musculaires…

-          Fébrifuges, anti-grippe, expectorant

-          Maladies de la peau : candidoses, abcès, furoncles, anthrax, panaris,
           ulcères variqueux, zona, hématomes, brûlures, eczéma,
           cicatrices chéloïdes, psoriasis…

-          Troubles digestifs : troubles hépato-biliaires, atonie gastro-intestinale,
           gastrites, ulcères, aphtes, indigestion…

-          Mycoses : de la peau, des ongles, vaginales…

-          Gynécologie : troubles des règles, vaginite, vulvite, pertes, ménopause…

-          Urologie : cystites, énurésie, néphrite, prostatite, lithiase rénale…

-          Généralités : asthénie, asthénie sexuelle, piqûres d’insectes, hypotension…

-          Endocrinologie et troubles du métabolisme : excès de cholestérol,
           obésité, diabète…